Normes ISO de la chaîne graphique

Les normes ISO de la chaîne graphique sont nombreuses : voici, en 5 points,  quelques bonnes pratiques définies par les normes des industries graphiques.

Avez-vous déjà essayé de tracer un trait droit à main levée ? Si certains peuvent se montrer assez doués, reconnaissons-le, l’exercice demeure souvent chaotique. En effet, pour tracer un trait droit, vraiment droit, qu’utilisez- vous? Une règle !
Ainsi, la règle est au trait droit ce que les normes ISO sont aux pratiques industrielles. C’est un guide qui, si vous le boudez, rend les pratiques chaotiques.
Sur la règle, on a adopté des unités de mesure (mètres, centimètre, millimètres), et même si l’on trouve quelques variantes (inch, foot, yard etc…), ces unités de mesures ont été uniformisées pour faciliter l’échange et la communication entre les hommes.
Il en va de même pour les normes ISO de la chaîne graphique : elles sont issues d’une réflexion permettant un accord collectif sur des unités de mesure, des pratiques, des résultats, afin de faciliter le travail de chacun. L’impact est pourtant considérable, d’abord sur la qualité, mais surtout sur la productivité de votre outil industriel.

1.L’Eclairage, La Lumière : ISO 3664

Pour visualiser correctement la couleur, l’éclairage est essentiel. En effet, la couleur de deux objets peut paraître identique si on les regarde sous un illuminant, c’est à dire un type de lumière. Cependant,  le fait de les regarder sous un autre illuminant peut faire apparaître à l’oeil une variation de couleur entre ces deux objets. C’est un phénomène que l’on nomme la métamérie.
Norme ISO 3664Il est donc impossible de juger correctement une couleur si l’environnement lumineux n’est pas normalisé.
La norme ISO 3664 de la chaîne graphique indique la température de couleur (5000 Kelvin), la puissance de l’éclairage (2000 Lux) ainsi que la condition de visualisation, afin d’éviter des perturbations extérieures.

2.L’impression: ISO 12647- 2 à 7

La norme ISO de la chaîne graphique pour l’impression est l’ ISO 12647 : Intitulée « Technologie graphique – Contrôle des procédés de production de séparation couleurs tramées, d’épreuve et d’impression professionnelle ». Cette norme ISO 12647 définit les conditions de production, les méthodes et résultats à atteindre pour chaque procédé . Elle se décline avec des niveaux de maturités différents pour :
L’offset commercial : ISO 12647-2
L’offset rotatif journal : ISO 12647-3
L’héliogravure édition : ISO 12647-4
La sérigraphie : ISO 12647-5
La flexogravure : ISO 12647-6
Les productions numériques : ISO 12647-7

3.Le Format PDF : ISO 15930

La norme ISO 15930 définit l’échange de données avec des fichiers PDF/X. Elle est subdivisée en 6 normes partielles et contient les consignes concernant les bases des données, les définitions des couleurs en CMYK et les tons directs, les informations du color management (par ex. les profils ICC) et l’utilisation des transparences.
La norme ISO 15930-3:2002 (PDF/X-3) a été publiée en avril 2002. Elle précise la règle de transmission des documents pour l’impression sur la base du format PDF.
C’est la première fois qu’une règle précise la façon d’utiliser le format PDF dans l’industrie graphique de manière à la fois sûre et souple. Aujourd’hui encore 80 % des PDF présentent des défauts, avec pour conséquence des risques sur la production du produit fini.

4.L’encre : ISO 2864

Concernant la norme ISO de la chaîne graphique pour l’encre, il s’agit de la norme ISO 2864 , intitulée « Couleur et transparence des gammes d’encre d’impression en quadrichromie ». Ell définit les valeurs colorimétriques des encres de quadrichromie dans des conditions précises de laboratoire.
Cette norme ISO 2864 se décline également sous plusieurs sections, relatives aux différents types d’encres utilisés dans les différents procédés d’impression.

5.Les conditions de mesures colorimétriques : ISO 13655

Intitulée « Mesurage spectral et calcul colorimétrique relatifs aux images dans les arts graphiques », cette autre norme ISO de la chaîne graphique précise les conditions de mesure pour tenir compte, notamment, des phénomènes de fluorescence contenus naturellement dans la nature.

En prenant en compte tous ces paramètres, vous tendrez vers le meilleur résultat fini de votre production imprimée. Vous obtiendrez une cohérence colorimétrique entre vos différentes machines et supports d’impression.
Vous serez à même de proposer une qualité stable de vos imprimés à vos clients.
A vous maintenant de suivre les indicateurs, de les mettre à jour, et de procéder à des vérifications régulières. Utilisez les bons outils pour automatiser vos process qualité.
Pour que votre trait reste droit, utilisez la bonne règle ! Et vous aurez grand plaisir à gagner en efficacité et performance !

Label UC Process Colors Controlled

Universel Couleurs délivre un label qualité couleur aux entreprises qui ont adopté UC Platform : l’outil permet de suivre toutes les normes ISO du secteur graphique. De plus, tous nos experts couleurs de l’équipe maîtrisent ces normes et peuvent vous accompagner.

elit. diam id, et, ut lectus ultricies felis libero. at